N° 109 février 2012download_icon.gif

ZOOM SUR UNE RÉGION DE GENÈVE
QUARTIER DES BAINS

Édito : Oui à l’épargne logement !
Par Christophe Aumeunier, Secrétaire général

Nous sommes appelés à nous prononcer sur une initiative populaire fédérale favorisant l’épargne-logement le 11 mars 2012. Il s’agit d’accepter sans hésitation cette proposition.

En effet, la Suisse est l’un des pays européens qui connaît le taux de propriétaires le plus faible et le canton de Genève, l’un des plus faibles de Suisse. Pourtant, il existe un mandat constitutionnel tant fédéral que cantonal pour soutenir l’accession à la propriété. Malheureusement, aucune mesure véritablement incitative n’a été mise en oeuvre par les autorités.

L’épargne-logement telle que proposée par cette initiative est un système qui permet à une personne seule de déposer annuellement la somme de quinze mille francs sur un compte bancaire agréé sans que cette somme soit fiscalisée. De même, un couple pourra déposer la somme de trente mille francs. Ces dépôts d’épargne pourront intervenir sur une période de dix ans avant d’être strictement affectés à la première acquisition de son propre logement. Ainsi, il s’agit de favoriser la constitution des fonds propres qui, dans la majorité des cas, font défaut aux candidats à la propriété.

Il faut rappeler ici qu’avant l’entrée en vigueur de la loi d’harmonisation fiscale fédérale en 1999, l’épargne-logement existait à Genève. Il y a des avantages manifestes à faire en sorte de favoriser l’accession à la propriété pour maintenir une structure sociale équilibrée et pour favoriser une réponse à la pénurie de logements par le biais d’investissements privés. En outre, ces mesures sont susceptibles de doper la construction et donc de favoriser le multiplicateur économique qui en résulte.

Il s’agit, en définitive, de faire en sorte que nous soyons plus nombreux afin que nos intérêts soient mieux défendus.

Votez et faites voter OUI à l’épargne-logement le 11 mars 2012.