N° 120 février 2014download_icon.gif

ZOOM SUR UNE RÉGION DE GENÈVE : ST-GERVAIS

Édito :
un petit pas en avant vers un développement réfléchi

Par Anne Hiltpold 

 

C’est à une majorité de presque 60% que les Genevois ont accepté la loi pour une utilisation rationnelle du sol le 9 février dernier et nous pouvons nous en réjouir.


Bien que votée à une très grande majorité par le parlement, cette loi avait fait l’objet d’un référendum lancé par des partis contestataires en mal d’idées avant les élections ou simplement opposés à toute croissance de notre canton. Quelques associations de quartier ou de propriétaires de villas s’étaient aussi associées au combat, craignant – à tort – de voir sortir de terre des immeubles devant leur jardin.


En fixant une densité minimale, le but était d’éviter un gaspillage du sol et non d’obliger à bétonner à l’excès et à construire des alignements de barres d’immeubles, contrairement à ce que les opposants ont essayé de faire croire.


Les Genevois ne s’y sont pas trompés et ont bien compris que notre terre est une denrée rare qu’il s’agit de protéger. Ils ont accepté le principe selon lequel si du terrain est déclassé pour y accueillir de nouveaux logements, il faut que ce terrain soit utilisé de façon rationnelle et réfléchie. La pénurie de logements n’a que trop duré et il est temps de construire suffisamment, tout en préservant la qualité des espaces publics.


De plus, en construisant mieux et bien, on évitera de déclasser encore plus ailleurs, notamment en zone villa. Cette loi préserve donc aussi les intérêts des propriétaires de villas.


Enfin, toutes les communes seront sur le même pied d’égalité et il n’y aura plus de raison de renoncer à un étage ou deux en plus pour éviter le recours du voisin et c’est tant mieux.


A l’heure où les «anti-croissance» ont le vent en poupe, ce résultat tourné vers l’ouverture est à saluer.


La Chambre genevoise immobilière a mené une importante campagne en faveur du oui et nous sommes donc extrêmement satisfaits de ce résultat.


Il reste encore beaucoup à faire pour résoudre notre pénurie de logements et permettre de construire rapidement et suffisamment, en particulier des PPE, mais cette loi visant à une utilisation rationnelle du sol va dans le bon sens.