N° 140 juin 2017download_icon.gif

Enregistrer

ZOOM SUR UNE RÉGION DE GENÈVE : COLLONGE-BELLERIVE

Édito

Rendre le lac aux Genevois

Par Christophe Aumeunier

 


L’initiative prise par le Maire de Genève, M. Guillaume Barazzone, de lancer un concours d’idées international pour la Rade est enthousiasmante !

Cela fait des décennies qu’un grand nombre de Genevois soucieux d’allier la densité urbaine – qui est une nécessité à Genève – à la qualité réclame un aménagement représentatif des bords du lac.

Les projets rendus dans le cadre de ce concours doivent être le point de départ d’une mutation qualitative des bords du lac réservant des espaces de délassement, de culture et de sport aux Genevois. Cela fait trop longtemps que nous en sommes privés.

Les villes qui ont la chance de disposer d’un plan d’eau le mettent en valeur et l’on est encore jaloux des rapports avec l’eau qu’entretient Zürich avec ses bords du lac et les quais de la Limmat.

À titre personnel, le 1er prix de concours me séduit particulièrement par l’idée qui s’impose naturellement de travailler sur la dénivelée entre les voix de circulation et le niveau de l’eau afin de créer, en contrebas, plus que des passages, de véritables esplanades agrémentées de plages et de piscines. Ce projet a le mérite, outre ces nouvelles installations, de préserver le patrimoine, notamment les bastions historiques de la Perle du Lac et du jardin anglais.

Les guinguettes imaginées aux Eaux-Vives qui s’inscrivent en contrebas du niveau du Quai Gustave-Ador ont l’avantage, précisément par la dénivelée, de protéger du bruit de la circulation les personnes qui s’y délasseront mais également – soyons fous ! – de la musique et des animations, les résidents du quai.

Ainsi, je forme tous mes vœux pour que le projet de la Rade (www.ville-geneve.ch/actualites) soit enfin emblématique de la capacité de Genève à réaliser des projets d’aménagement qualitatifs et de grande ampleur.